Goffi non-hebdo

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 11 janvier 2013

Salut à Toi version 0.3.0 (with demo online !)

Salut à vous !

No news is good news ! The lack of news on the blog lastly is due to the work on Salut à Toi, which is comming in a new 0.3.0 release.

Really a lot of new things in this release, the 0.2 being more that one year old. If you follow the blog, you should have seen some of them like the radio collective, the pipe over XMPP, Primitivus becoming modal, the license change to full AGPL v3 or the group microblogging improvments. Other are still in early stage like the "Bellaciao" Qt frontend, or the quiz game. This year also came the new website, and misc other additions, more or less big. I will not talk again about all of this, there were already posts about most of named features. The installation instructions are at the bottom of this page.

Instead, let's talk about the new online demo. You'll find it at http://www.libervia.org, and you'll just have to click on "register" to easily create a new account. This account come with a Jabber address (Jabber Id or jid), and will let you talk to the world. Don't hesitate to join the SàT room (menu "Groups/join room", then let the default address which is the one of the room: sat@chat.jabberfr.org) to ask your questions or just talk about the project.

Web Interface

The main goal of this demo is to let you try the web interface.


Libervia v0.3.0: sending a message to Louise

You can add widget as you want by drag and drop. This way, by moving the name of a group (well, you'll need to add some contacts of course ;) ) to the center, you'll create a new panel with the microblogs of this group. If you do the same thing with a contact, you'll start a chat. Drag over the "contact" header in the same spirit, and you'll obtain a panel with all microblogs, from all groups. In the future, it should be possible to save the layout to bring it back easily.

To send a message in a discussion, you need to click on it (the title bar become red, like for Louise in the screenshot above). When you enter a text, a green banner certify you that you're talking to one person or in a room.

If you unselect the widget, you can either click on an other one, either click on the gray space under the text entry (it's the status area). If you enter a text without nothing selected, it will be your status message.

For group microbloging, enter the target group by writing your message like this "@group: message". e.g.: "@friends: Salut à Vous !". A message written like "@@: Salut à tous" will be public (readable also for people which have no account, see below). NB: the banner will be blue for a group message, and red to say "careful, this message will be public, either for people you don't even know".

You can also try the collective radio, or the french tarot game (which will hopefuly work correctly).

public microbloging

the public messages page is a the following address: http://www.libervia.org/blog/login (e.g.: http://www.libervia.org/blog/goffi). Here you'll find open microblogs (the ones written like "@@: message") from the person, a bit like identi.ca or Twitter. This page is currently really basic, it will for sure become better with time.

using an e-mail client(MUA)

Like seen previously on the blog (well, in french actually :) ), you can use an e-mail reader like Thunderbird, KMail or Mutt to connect to SàT.


Thunderbird, connected to SàT show a message send by Psi through XMPP

So far it's really basic (it's not yet possible to create directories with IMAP, the account must be logged will using the e-mail client, you can't send message on the traditional e-mail network), but this should become better and better to finally bring a full e-mail server.

This feature show the way to many experiments through XMPP gateways or project like Weboob. Thank to it, we can for example send message through KMail to IRC, SIP or SMS (using gateways like Spectrum's ones). Add Weboob to this (using an XMPP gateway that I have started), and you'll can send messages to website like DLFP.

We can imagine "smart" answer: are you never annoyed by receiving notifications for messages from a website, and to have to connect to it using a web browser, just to read and/or answwer the message ? It will be possible to automate this, so you'll can do everything from your favorite email software.

I have other ideas in head, which should slowly come.

To use this, you have to indicate your jid (which is like login@libervia.org) as your e-mail address, the IMAP and SMTP server to use are www.libervia.org (both) and the respective ports are 10143 and 10125. So far, you have to be logged to the web interface to be able to check you e-mail with your e-mail client, a issue which will of course disappear in the future. Other issue: you can't create an IMAP directory yet, so you'll have to save your messages/draft and other templates locally (in Thunderbird, in the account parameters, you'll have to put "Local Folders" for everything in "Copies & Folders").

Once the configuration is done, you can try with a jabber contact: ask her to sent you a "normal" message (the ones with a subject) with - for example - Psi or Gajim, and answer her with you e-mail client :)

Installation

The installation should be really easy (for people on GNU/Linux: multi-platform is not yet managed; please be patient ;) ), as the project is on pypi. So, a simple "pip install sat" (as root) should be enough. If you're using Arch, a package is already here (thanks to Link Mauve). On a fresh install of Debian, the following command should install "Salut à Toi" (to enter as root):

#apt-get install python-pip python-dev
#pip install sat

Once SàT is installed, you can launch it (by entering "sat"), then use the console ui (by entering "primitivus"). To use Wix, you'll have to install media as shown on the wiki. And don't forget the new website, with useful links and some screenshots: http://sat.goffi.org

Okay, I think this post is long enough (and I need to sleep to be honest), see you soon...

Goffi

Salut à Toi version 0.3.0 (avec la démo en ligne !)

Salut à vous !

Pas de nouvelle, bonnes nouvelles comme on dit ! Le manque d'infos sur le blog ces derniers temps vient du temps passé sur Salut à Toi, qui nous arrive dans une version 0.3.0.

Vraiment beaucoup de nouveautés dans cette version, la 0.2 datant de plus d'un an. Si vous suivez le blog, vous avez pu voir certaines comme la radio collective, l'envoi de tube par XMPP, Primitivus qui devient modal, le passage de tout le project en AGPL v3 ou l'amélioration du microblogage par groupes. D'autres sont encore à l'état d'embryon comme le nouveau frontal « Bellaciao », qui est basé sur Qt, ou le jeu de quiz. Cette version a vu également l'arrivée d'un nouveau site, et divers autres ajouts plus ou moins importants. Je ne vais pas revenir en détails sur tout cela, il y a déjà eu des billets pour la plupart des fonctionnalités citées. Les instructions d'installation se trouvent tout en bas.

Parlons plutôt de la nouvelle démo en ligne qui accompagne cette sortie. Vous pourrez la trouver sur http://www.libervia.org, et il vous suffira de cliquer sur « register » (la version française n'est pas encore disponible) pour créer facilement un compte. Ce compte est associé à une adresse Jabber (un Jabber Id ou jid) qui vous permettra de communiquer avec le reste du monde. N'hésitez pas à rejoindre le salon de SàT (menu « Groups / join room » puis laisser l'adresse par défaut qui est celle du salon: sat@chat.jabberfr.org) pour poser vos questions ou discuter du projet.

Interface web

Cette démo permet principalement de tester l'interface web.


Libervia v0.3.0: envoi d'un message à Louise

Vous pouvez ajouter les composants (widgets) comme désiré par glisser/déposer. Ainsi en déplaçant le nom d'un groupe (bon bien sûr il vous faudra quelques contacts dans votre liste ;) ) vers le centre, vous créez un panneau avec les microblogs de ce groupe. Si vous faites de même avec un contact, vous entamez une discussion. Faites glisser le titre « Contact » de la même manière, et vous aurez un panneau avec tous les microblogs, de tous les groupes. Dans le futur, il devrait être possible de sauvegarder la mise en page pour la retrouver facilement au besoin.

Pour envoyer un message dans une discussion, vous devez cliquer sur la discussion (la barre de titre devient alors rouge, comme pour Louise dans la capture ci-dessus). Quand vous tapez un message, un bandeau vert vous confirme que vous discutez avec une personne ou un salon.

Si vous voulez désélectionner la fenêtre, vous pouvez soit cliquer sur une autre, soit cliquer sur la bandeau gris en dessous de la barre de saisie (c'est la zone de statut). Si vous entrez un texte sans fenêtre sélectionnée, ce sera votre message de statut.

Pour le microblogage par groupe, entrez le groupe à qui vous voulez envoyer un message en écrivant sous la forme « @groupe: message ». Par exemple « @amis: Salut à Vous ! ». Un message sous la forme « @@: salut à tous » sera public (y compris pour des gens non inscrits, cf ci-dessous). Notez le bandeau qui s'affiche en bleu pour un message de groupe, et en rouge pour dire « attention, ce message sera public, y compris pour des personnes que vous ne connaissez pas ».

Vous pouvez également tester la radio collective ou le jeu de tarot (en espérant qu'il fonctionne correctement).

microblogage public

la page de messages publics se trouve à l'adresse http://www.libervia.org/blog/pseudo (par exemple: http://www.libervia.org/blog/goffi). Ici vous trouverez les microbillets ouverts (ceux écrits sous la forme « @@: message ») de la personne, un peu à la manière d'un identi.ca ou d'un Twitter. Cette page est pour le moment très basique, il va sans dire qu'elle s'étoffera un peu avec l'âge.

utilisation avec un client courriel (MUA)

Comme déjà évoqué précédemment, vous pouvez utiliser un logiciel de courriel tel que Thunderbird, KMail ou Mutt pour vous connecter à SàT.


Thunderbird connecté à SàT affiche un message envoyé en XMPP depuis Psi

Pour le moment c'est encore relativement basique (il n'est pas encore possible de créer des dossiers avec IMAP, le compte doit être connecté pendant la consultation, pas d'envoi sur le réseau de courriel traditionnel), mais cela devrait s'améliorer progressivement pour arriver à un serveur de courriel complet.

Cette fonctionnalité ouvre la voie à beaucoup d'expérimentations via les transport XMPP ou des projets tels que Weboob. Grâce à elle, on peut par exemple envoyer des messages via KMail sur IRC, SIP ou SMS (via les transports de Spectrum entre autres). Couplé à Weboob (via une passerelle XMPP que j'ai en projet), on pourra envoyer des messages vers des sites comme DLFP .

On peut envisager des renvois « intelligents »: ça ne vous énerve jamais de recevoir des notifications de messages pour un site, et de devoir vous y connecter via un butineur pour le lire et/ou y répondre ? Il sera tout à fait possible d'automatiser la chose pour tout faire directement depuis votre lecteur de courriel favori.

J'ai d'autres idées en tête, qui devraient venir petit à petit.

Pour configurer, il faut indiquer votre jid (de la forme pseudo@libervia.org) comme adresse courriel, les serveurs IMAP et SMTP à mettre sont www.libervia.org (pour les 2) et les ports respectifs sont 10143 et 10125. Pour le moment, il faut que vous soyez connecté sur l'interface web pour pouvoir consulter avec le lecteur de courriel, inconvénient bien évidemment temporaire. Autre problème: vous ne pouvez pas encore créer de dossier IMAP, aussi il vous faudra enregistrer les messages/brouillons et autres modèles localement (sous Thunderbird, dans les paramètres de votre compte, il faut tout mettre à « Local Folders » dans « Copies et dossiers »).

Une fois la configuration faite, vous pouvez tester avec un contact Jabber: demandez lui de vous envoyer un message normal (les messages avec un sujet) avec - par exemple - Psi ou Gajim, et répondez lui via votre client courriel :)

Installation

L'installation devrait être très facile (pour les GNU/Linuxiens: le multi-plateformes n'est pas encore géré; tout vient à point à qui sait attendre ;) ), le projet étant sur pypi. Ainsi un simple « pip install sat » (en root) devrait suffire. Si vous êtes sur Arch, un paquet dédié a déjà été fait (merci à Link Mauve). Sous une Debian fraîche, les instructions suivantes devraient permettre l'installation (à faire en root):

#apt-get install python-pip python-dev
#pip install sat

Une fois SàT installé, vous pouvez le lancer (en tapant « sat »), puis utiliser l'interface console (en tapant « primitivus »). Pour utiliser Wix, vous devez installer les médias comme indiqué sur le wiki. Et n'oubliez pas qu'il y a désormais un site avec les liens/captures qui vont bien: http://sat.goffi.org

Bon je crois que ce billet est suffisamment long, à bientôt...

Goffi

lundi 3 décembre 2012

Nouvelles de SàT + conférences

Salut à tous,

voici quelques infos en vrac sur l'évolution du projet, ainsi que les vidéos des dernières conférences (voir plus bas).

Une nouvelle version est proche (oui je sais ça fait longtemps que je l'annonce, mais c'est vraiment le cas), je suis actuellement en train d'implémenter les dernières fonctionnalités que je voulais voir dans Libervia.

Primitivus est désormais modal, à la vi: cela signifie que l'ont peut utiliser un mode adapté à ce que l'on fait (pour l'instant il y a 3 modes: normal, commande et insertion). L'intérêt est encore limité (il n'y a qu'une commande :quit), mais le but était de préparer le terrain pour des futures fonctionnalités (je pense notamment à des commandes du style :split et :vsplit).

Une nouvelle extension a vu le jour: un perroquet (parrot). Cette extension simple permet de répéter tous les messages entre 2 contacts. L'idée est de pouvoir faire communiquer 2 personnes (ou plus) sur 2 réseaux différents (par exemple IRC et SIP) sans que celles-ci n'aient besoin de créer un compte ou faire quoi que ce soit de particulier.
Certains bots faisaient déjà ça, l'avantage ici est que la mise en place est simple et rapide. Grâce aux transports XMPP, de nombreuses combinaisons sont possibles. Le principe sera peut-être étendu à terme au microblogage (ainsi en postant un microbillet XMPP, on pourrait le voir copié automatiquement sur d'autres réseaux - par exemple identi.ca, IRC, un forum, etc -).

Une autre extension permet désormais d'utiliser les commandes textuelles de type IRC (par exemple: « /nick nouveau_pseudo » dans une discussion de groupe). Ainsi un perroquet se met en place entre 2 contacts en écrivant « /parrot mon_autre_contact » à un contact.

Après avoir hésité à implémenter le partage de fichiers avant de sortir une nouvelle version, je pense qu'il est plus sage de le faire après, pour éviter de repousser sine die.

J'ai fait cet été une conférence aux RMLL à Genève (voir ci-dessous). Le salon était intéressant, Salut à Toi était à côté des projets amis Weboob et MOVIM.

Une autre conférence a eu lieu aux JDLL. N'étant pas officiellement filmée, nous avons fait une vidéo de fortune que vous trouverez ci-dessous. Les diapos ne sont pas visibles, aussi la présentation est jointe au billet.

Les deux vidéos (et la présentation) sont sous licence CC By-SA. J'en profite pour remercier les organisateurs de ces 2 salons, c'est agréable de pouvoir discuter directement avec les gens qui s'intéressent au projet.

À bientôt, probablement pour l'annonce de la nouvelle version.

Goffi

RMLL 2012

Cette vidéo est sous licence Creative Common BY-SA (merci à l'équipe des RMLL pour la prise de vidéo, vous trouverez cette conférence ainsi que les autres sur http://video.rmll.info)

JDLL 2012

Cette vidéo est sous licence Creative Common BY-SA

Présentations

jeudi 2 août 2012

New website for Salut à Toi + some news

G'day,



a quick post for the opening of the new Salut à Toi's presentation website: http://sat.goffi.org. The goal was to have something more accessible than a wiki page: you should have quickly a global idea of what the project is with it. It's available in French and in English (any help to add a new language is welcome).

In addition, I was to Linux Software Meeting in Geneva (RMLL in French) in July, and I have had a talk about the project: http://video.rmll.info/videos/salut... . It's in French, I'm thinking about subtitling it soon (again, any help welcome). The meeting was good, I had a common booth with Romain from the friend project Weboob, and I have also seen again people from other project like MOVIM (we were neighbours), Jappix or Newebe.

People seemed interested by "Salut à Toi". More and more people know the project, at least by name. I hope next year the running version will be usable for everybody (not only developers)...

Other news: the project is now fully AGPL v3+ (before it was a mix between GPL v3+ and AGPL v3+) except the data which are Creative Common By-SA.
The Social Contract has been translated to English, thanks to a contribution from Matthieu Rakotojaona.

cheers
Goffi

mercredi 1 août 2012

RMLL + nouveau site pour SàT

Salut à vous,

un rapide billet pour vous annoncer l'ouverture d'un nouveau site de présentation de Salut à Toi: http://sat.goffi.org . Le but était d'avoir un site un peu plus accessible que la page du wiki, et permettant de rapidement se faire une idée du projet. Il est disponible en français et en anglais (tout aide pour une traduction dans une autre langue est la bienvenue).

D'autre part, je suis allé aux Rencontres Mondiales du Logiciel Libre à Genève ce mois-ci, et j'y ai fait une conférence que vous trouverez à cette adresse: http://video.rmll.info/videos/salut-a-toi-communication-libre-federee-decentralisee-et-standard/ . Le salon s'est très bien passé. Je faisais stand commun avec Romain du projet ami Weboob, et j'ai également pu revoir les équipes d'autres projets tels que MOVIM (nous étions voisins), Jappix ou Newebe.

Les visiteurs avaient l'air intéressés par SàT, et de plus en plus de monde connaissait le projet au moins de nom. Espérons que l'année prochaine la version courante sera utilisable par tous...

dimanche 24 juin 2012

Fine access tuning for PubSub

Warning this post is technical

As you may know, "Salut à Toi" allow to do microbloging with groups access, that mean that you can send post to only a group of your roster (e.g. "family" or "friends"). This feature has been available for a year, but was using a dirty hack (which only works with OpenFire); that was mainly a proof of concept

We need a simple permissions system which can be used beyond microblogging, something generic, which can extend PubSub.
Rather than thinking about tons of pubsub nodes with different access model each time (e.g. a family node, an other one for friends, etc), we need a way to fine tune permissions, by items.

For this reason, I started a pubsub component to validate the concept, and which will be used by SàT to manage microblogging. If the idea proove to be working, I'll talk about it on one of the XSF mailing list, to propose it as a standard.

The way it works is simple: we use exactly the same syntax as for nodes access model (http://xmpp.org/extensions/xep-0060.html#accessmodels), and we apply it to items.
The node access model is applied first, then the ones of items (that mean that an item with an open access model won't be available to somebody which is not in the right roster group if the node has a roster access).
The PubSub component parse the item stanza, apply access model, then save it (without the configuration part).
When somebody wants to get node's items, the pubsub component first check that he is granted to access node (by checking the "access model"), then send him only the items that he can access.

Imagine that Louise has a node with 3 items: 1 with an open access (A), 1 with a roster access, allowed for "family" group (B), and one with a roster access, allowed for "friends" and "coworkers" (C).
Pierre, who is a friend of Louise, will have access to items A and C. Louise's brother will access items A and B.

There a 2 main advantages: first this protocol stay standard compliant (with XEP-0060) - so there is no change to do for an XMPP client to get items -, and secondly the clients have only one node to check by entity that they want to follow.

Some words on test implementation: I use the "Idavoll" PubSub component as a basis, which was made by Ralph Meijer*, and I have slightly modified it for my tests. The main difficuly is that currently components have a very limited access to server, and we can't access entities' roster.
To work around the issue, I use an experimental protocol which allow to access a remote roster. Unfortunately, this protocol only permit to access a part of the roster, so I have patched Prosody's implementation to get the full roster.
Finally, I used some simplifications by saying that node creator, owner and publisher are the same. This is often true for microblogging, but is very limiting when we think about XEP-0060's possibilities.

Anyway it works, but it still need works (and a standardisation) before being a proper way to do.

Below is a server dialog example. We have here Pierre and Louise which are friends, Louise being in "friends" group of Pierre. The later post a microblog as follow**:
<iq from="pierre@example.net/SàT" type="set" id="H_77" to="sat-pubsub.example.net">
  <pubsub xmlns="http://jabber.org/protocol/pubsub">
    <publish node="urn:xmpp:groupblog:pierre@example.net">
      <item id="8f532cc8-be1d-11e1-b5d3-00c0ca4f1546">
        <entry xmlns="">
          <title>G'day my friends !</title>
          <id>8f532cc8-be1d-11e1-b5d3-00c0ca4f1546</id>
          <updated>2012-06-24T18:56:36+02:00</updated>
          <author><name>pierre@example.net</name></author>
        </entry>
        <x xmlns="jabber:x:data" type="submit">
          <field var="FORM_TYPE" type="hidden">
            <value>http://jabber.org/protocol/pubsub#item-config</value>
          </field>
          <field var="pubsub#access_model">
            <value>roster</value>
          </field>
          <field var="pubsub#roster_groups_allowed">
            <value>friends</value>
          </field>
        </x>
      </item>
    </publish>
  </pubsub>
</iq>

After receiving this, the server parse configuration data (the "http://jabber.org/protocol/pubsub#item-config" form***), delete this part of the stanza, save the item with the right permissions (roster access, only for "friends" group), and only send a notification to group's members, so it send one to Louise.

The notification is sent like this:

<message to="louise@example.net" from="sat-pubsub.example.net">
  <event xmlns="http://jabber.org/protocol/pubsub#event">
    <items node="urn:xmpp:groupblog:pierre@example.net">
      <item id="8f532cc8-be1d-11e1-b5d3-00c0ca4f1546">
        <entry xmlns="">
          <title>G'day my friends !</title>
          <id>8f532cc8-be1d-11e1-b5d3-00c0ca4f1546</id>
          <updated>2012-06-24T18:56:36+02:00</updated>
          <author><name>pierre@example.net</name></author>
        </entry>
      </item>
    </items>
  </event>
</message>

There is no way to know on which group Louise is in Pierre's roster (this is a classical notification). Even is an XMPP client doesn't manage the per-item access model, it will receive the notifications and will be able to manage them as usual.

I have sub-licenced the component to AGPL V3, you will find the code in my repository (http://repos.goffi.org/sat_pubsub/). I invite XMPP community's members (authors of clients and servers, or others) to use the code, or to comment the idea

Fine permissions tuning are in my opinion a mandatory feature that XMPP really needs, and they will be more and more used by the "Salut à Toi" project. It was one of the last architecture point of SàT, a new release should follow quickly.

Stay connected :)
Goffi

* Ralph Meijer is also a contributor of Twisted and the author of "Wokkel" library, which are in the heart of SàT, in addition of being one of the authors of PubSub XEP. A huge thank to him for its valuable contributions.
** Normally, microbloging use PEP, but component limitation that I mentionned above forced me to use a custom protocol, which doesn't use PEP.
*** I have used a "jabber.org" namespace instead of "goffi.org", as I should have do for an experimental feature, because I need it so Wokkel's PubSub service could parse it.

Permissions fines pour PubSub

Attention ce billet est technique.

Comme vous le savez peut-être, « Salut à Toi » permet de faire du microblogage par groupes, c'est à dire que vous pouvez envoyer des messages réservés à un groupe de votre roster (par exemple « famille » ou « amis »). Cette fonctionnalité est disponible depuis près d'un an, mais était basée sur un bidouillage assez sale (et qui ne fonctionne qu'avec OpenFire), qui permettait surtout de tester le concept.

Il est nécessaire d'obtenir un système de permissions simple qui va au delà du microblogage, quelque chose de générique, qui étendrait PubSub.
Plutôt que de partir sur des tonnes de nœuds pubsub avec des accès différents à chaque fois (par exemple, un nœud pour la famille, un pour les amis), il faut un moyen de gérer plus finement les permissions, par élément (item).

Aussi j'ai commencé un composant pubsub qui permet de valider le concept, et qui va être utilisé par SàT pour gérer le microblogage. Si l'idée se montre solide en pratique, je vais en parler sur une des listes de diffusion de la XSF pour tenter de la faire standardiser.

Le fonctionnement est assez simple: on prend exactement la même syntaxe que les accès du nœud (« Node Access Models » (http://xmpp.org/extensions/xep-0060.html#accessmodels) qu'on applique aux éléments.
L'accès du nœud est appliqué en premier, puis celui des éléments (c'est à dire qu'un élément avec un accès ouvert (open) ne sera pas accessible à quelqu'un qui n'est pas dans le groupe prévu si le nœud a un accès par groupe (roster)).
Le composant PubSub parse l'élément, applique les permissions, puis le sauvegarde (sans la partie configuration).
Quand quelqu'un veut récupérer les éléments du nœud, le composant pubsub vérifie d'abord qu'il a accès au nœud (en vérifiant le « access model »), puis lui envoi uniquement les élements qui correspondent à son accès.

Imaginons que Louise a un nœud avec 3 éléments: 1 qui a un accès ouvert (A), 1 qui a un accès par groupes, autorisé pour le groupe « famille » (B), et un qui a un accès par groupes, autorisé pour les groupes « Amis », et « Collègues » (C).
Pierre qui est un ami de Louise aura accès aux élements A et C. Le frère de Louise aura accès aux éléments A et B.

Il y a là 2 avantages principaux: premièrement ce protocole reste compatible avec la XEP-0060 - il n'y a donc aucun changement à faire côté client pour retrouver les élements -, et deuxièmement les clients n'ont qu'un seul nœud à surveiller par entitée suivie.

Quelques mots sur l'implémentation de test: j'ai pris pour base le composant PubSub « Idavoll », fait par Ralph Meijer*, que j'ai légèrement modifié pour faire les tests. La difficulté principale est qu'actuellement un composant a un accès très limité au serveur, et ne peut notamment pas acceder au roster des entités.
Pour contourner le problème, j'utilise un protocole expérimental, qui permet d'accéder à un roster distant. Malheureusement, ce protocole ne permet que d'accéder à une partie du roster, aussi j'ai du modifier l'implémentation de Prosody pour récupérer le roster complet.
Enfin, j'ai simplifié en considérant que le créateur du nœud était aussi son propriétaire, et l'auteur des billets (creator = owner = publisher). Ce qui est souvent vrai pour du microblogage, mais limite beaucoup les possibilités offertes par la XEP-0060.

Bref, ça fonctionne, mais il y a encore du travail à faire (et qui doit passer par une phase de standardisation) avant que ça soit propre.

Voici un exemple de dialogue avec le serveur. Nous avons ici Pierre et Louise qui sont amis, Louise est dans le groupe « amis » de Pierre. Ce dernier publie un microbillet comme suit**:
<iq from="pierre@example.net/SàT" type="set" id="H_77" to="sat-pubsub.example.net">
  <pubsub xmlns="http://jabber.org/protocol/pubsub">
    <publish node="urn:xmpp:groupblog:pierre@example.net">
      <item id="8f532cc8-be1d-11e1-b5d3-00c0ca4f1546">
        <entry xmlns="">
          <title>Salut les amis !</title>
          <id>8f532cc8-be1d-11e1-b5d3-00c0ca4f1546</id>
          <updated>2012-06-24T18:56:36+02:00</updated>
          <author><name>pierre@example.net</name></author>
        </entry>
        <x xmlns="jabber:x:data" type="submit">
          <field var="FORM_TYPE" type="hidden">
            <value>http://jabber.org/protocol/pubsub#item-config</value>
          </field>
          <field var="pubsub#access_model">
            <value>roster</value>
          </field>
          <field var="pubsub#roster_groups_allowed">
            <value>amis</value>
          </field>
        </x>
      </item>
    </publish>
  </pubsub>
</iq>

En recevant ceci, le serveur analyse les données de configuration (le formulaire « http://jabber.org/protocol/pubsub#item-config »***), supprime cette partie du message, stocke l'élements avec les permissions voulues (accès par groupes, uniquement pour le groupe « amis »), et envoi une notification uniquement aux membres du groupe « amis », soit à Louise.

La notification est envoyée comme suit:

<message to="louise@example.net" from="sat-pubsub.example.net">
  <event xmlns="http://jabber.org/protocol/pubsub#event">
    <items node="urn:xmpp:groupblog:pierre@example.net">
      <item id="8f532cc8-be1d-11e1-b5d3-00c0ca4f1546">
        <entry xmlns="">
          <title>Salut les amis !</title>
          <id>8f532cc8-be1d-11e1-b5d3-00c0ca4f1546</id>
          <updated>2012-06-24T18:56:36+02:00</updated>
          <author><name>pierre@example.net</name></author>
        </entry>
      </item>
    </items>
  </event>
</message>

Rien ne permet de savoir à quel groupe Louise appartient dans le roster de Pierre (c'est une notification traditionnelle). Même si un client XMPP ne gère pas les permissions fines, il recevra les notifications et pourra les traîter comme d'habitude.

J'ai relicencié le composant en AGPL V3, vous pouvez trouver le code dans mon dépôt (http://repos.goffi.org/sat_pubsub/). J'invite les différents membres de la communauté XMPP (auteur de clients/serveurs ou autre) à utiliser le code, ou à apporter des critiques au principe.

Les permissions fines sont à mon avis une fonctionnalité essentielle et nécessaire dans XMPP, et elles vont être de plus en plus utilisées par le projet « Salut à Toi ». Il s'agissait de la dernière grosse brique de l'architecture de SàT, une nouvelle version devrait suivre rapidement.


Restez en ligne :)
Goffi

* Ralph Meijer est aussi un contributeur de Twisted et l'auteur de la bibliothèque « Wokkel » qui sont au cœur de SàT, en plus d'être un des auteurs de la XEP PubSub. Un grand merci à lui pour ses précieuses contributions.
** Normalement le microblogage utilise PEP, mais les limitations des composants évoquées plus haut m'ont obligé à utiliser une variante du protocole qui ne passe pas par PEP.
*** J'ai du utiliser un espace de nommage en « jabber.org » plutôt qu'un « goffi.org », comme j'aurais du le faire pour une fonctionnalité expérimentale, pour pouvoir être parsé par le service PubSub de Wokkel.

lundi 20 février 2012

Le développement de lm a été repris

Un petit billet pour vous signaler qu'un de mes scripts, lm que j'avais présenté ici a été repris par un autre développeur: Guillaume Garchery (aka Red Rise).

Ça tombe très bien parce que je n'avais absolument plus le temps de travailler dessus, étant trop pris par Salut à Toi. Red Rise a ajouté de nombreuses fonctionnalités sympas, avec en particulier le support des hash d'OpenSubtitle, la possibilité de télécharger des sous-titres, ou encore la génération d'une page HTML avec lien direct vers les bandes annonces. En plus de ça il a pris soin de la documentation, et il suffit de lire son billet pour s'en rendre compte. Ça fait plaisir de voir un projet continuer à vivre, grâce encore une fois à la philosophie du libre. En plus de ça il a fait les choses bien en me contactant pour être sûr de ne pas faire d'impair.

Ça se passe ici: http://redrises.blogspot.com/2012/02/lm-list-movies-command-line-tool-lm.html

jeudi 2 février 2012

Collective radio (with video)

G'day everybody

after the shell pipe over XMPP, here is a new feature in "Salut à Toi": collective radio.

The idea is: you are in a chat room with a common playlist, and everybody can add a song to the playlist. The song is played simultaneously for everybody, making it a collective radio experiment.

So far, there are maximum 2 songs in queue, as soon as one song is played, anybody can add a new one. In the future, we can imagine a more sophisticated system to choose who can add a song in queue (e.g. each one in turn, with a vote if songs played are appreciated, or with a game: the one who can answer a quiz question can choose next song).

Maybe in the future we'll see thematic rooms: jazz, rock, experimental, discovery, song with nice lyrics, etc. Or maybe we'll spend some evenings with friends, each one adding nice songs after the other, or playing blind test. We can also imagine party were everybody can participate to the playlist.
If in addition you use it on your phone: you are your own radio disc jockey :)

Following is a video showing the current implementation of the proof of concept, it's in french but quite easy to understand.

For the record: I'll be in Brussels next weekend for the FOSDEM, where I'll make a demo of the project at the XSF stand; don't hesitate to come to have a chat :). In addition I'll have a short talk in the devroom on saturday evening (18:00), you can have more information by clicking on this link.

To play the video, you nead a recent browser (e.g. Firefox 4+ or the last Chromium).
You can also use VLC (>=1.1 only), by using this url as a flux: http://www.goffi.org/videos/pr%c3%a9sentation_S%c3%a0T_5_radio_collective.webm

Last but not least, you can use mplayer: mplayer "http://www.goffi.org/videos/pr%c3%a9sentation_S%c3%a0T_5_radio_collective.webm"

This video is licensed under Creative Common BY-SA

Radio collective (avec vidéo)

Salut à vous,

j'avais dit que je commencerais à m'amuser sur les fonctionnalités: après le tube par XMPP, voici la radio collective.

Le principe ici est que vous êtes dans un salon de discussion, et que chacun peut mettre une musique à la suite: la même musique est jouée simultanément pour tout le monde, créant ainsi une expérience de radio collective.

Pour l'instant il y a 2 éléments maximum en queue, et dès qu'un élément se libère, n'importe qui peut en ajouter un; mais par la suite on peut imaginer un système plus élaboré pour choisir qui peut mettre la musique (chacun son tour par exemple, selon un système de vote si les musiques passées sont appréciées, ou encore avec un jeu: celui qui répond bien aux questions peut choisir la musique).

On peut ainsi voir arriver des salons à thème: jazz, rock, expérimental, découverte, chansons à texte, etc. Ou alors passer des soirées à faire découvrir des morceaux à vos amis, chacun à tour de rôle, faire des blind test, voire animer des fêtes de manière collective.
Si en plus vous ajoutez cette possibilité sur votre téléphone, vous voilà acteur de votre propre radio pendant vos trajets en train :)

Ci-dessous une petite vidéo qui montre la maquette actuelle fonctionner (Proof of Concept comment disent les anglophones).

À noter que je serai présent au FOSDEM à Bruxelles ce week-end: j'y ferai une démonstration du projet au stand XSF, n'hésitez pas à passer pour en discuter :). Je ferai également une conférence de 15 min dans la devroom XMPP samedi à 18h00, vous pouvez cliquer sur ce lien pour plus de détails.

Comme d'habitude, pour lire la vidéo, vous devez utiliser un butineur récent (Firefox 4 ou le dernier Chromium par exemple).
Vous pouvez aussi utiliser VLC (version >=1.1 uniquement), en allant dans le menu « Média/Ouvrir un flux réseau » et en mettant cette URL: http://www.goffi.org/videos/pr%c3%a9sentation_S%c3%a0T_5_radio_collective.webm
Enfin, vous pouvez utiliser mplayer: mplayer "http://www.goffi.org/videos/pr%c3%a9sentation_S%c3%a0T_5_radio_collective.webm"

Cette vidéo est sous la licence Creative Common BY-SA

jeudi 1 décembre 2011

Nouvelles rapides

Salut à tous,

un petit billet très rapide pour vous dire que j'ai fait un entretien pour DLFP: https://linuxfr.org/news/entretien-avec-goffi-d%C3%A9veloppeur-de-s%C3%A0t-client-de-messagerie-instantan%C3%A9e-libre où j'indique notamment que je souhaite lancer un site basé sur libervia avant la fin de l'année (si j'y arrive, ce n'est pas gagné), et que j'ai commencé une interface basée sur Qt.

D'autre part j'ai été aux Journées Du Logiciel Libre à Lyon récemment, et j'y ai fait ma première conférence. L'ambiance était très familiale, ça m'a bien plu, j'espère y retourner l'année prochaine.

Je suis particulièrement débordé en ce moment, c'est assez difficile de trouver du temps à consacrer à SàT, mais j'y arrive tant bien que mal.

À bientôt...

vendredi 7 octobre 2011

Shell: pipe you commands out via XMPP with SàT

G'day all,

just a short notice to show a feature i'm currently implementing, the hability to pipe out a command line stream via XMMP, using jp, the command line frontend of the "Salut à Toi" project.

The syntax is quite easy: imagine you have 2 people Pierre and Louise talking together. Louise is talking about the last Blender Foundation movie, Sintel, and Pierre is interested, and want to see the trailer Louise is talking about. To do that, he just has to enter the following command:

jp --pipe-in louise | mplayer -


Which mean "I'm waiting for an incoming stream from louise". Louise correspond to the name Pierre gave to its contact louise@example.org, jp do the association.
He could also have used the full jid instead: louise@example.org/Noumea .

In the other side, Louise can pipe out the trailer to Pierre with the following command:

cat sintel_trailer-480p.ogv | jp --pipe-out pierre

Quite easy isn't it ? You don't have to worry about the IP address of your contact, just to know its jid, or to have it in your roster with an easy-to remember name.

Note that jp was already allowing you to pipe out command line result as a XMPP message (to do some ascii art for example ;) ).

If you want to copy a file, the syntax is quite similar:

jp -wg louise

for reception and:

jp -g sintel_trailer-480p.ogv pierre

to send the file. The -g flag means you want to see the progress bar.

The following short video show this in action. It's in french, but you don't really need the comments to understand it.


To play the video, you nead a recent browser (e.g. Firefox 4+ or the last Chromium).
You can also use VLC (>=1.1 only), by using this url as a flux: http://www.goffi.org/videos/pr%c3%a9sentation_S%c3%a0T_4_copie_et_pipe.webm

Last but not least, you can use mplayer: mplayer "http://www.goffi.org/videos/pr%c3%a9sentation_S%c3%a0T_4_copie_et_pipe.webm"

This video is licensed under Creative Common BY-SA

For the technical side, it's just a modified XEP-0096 . It would be intersting to propose this as a standard to the XSF, but maybe by using jingle transfer instead.

Please not that all of this is really experimental.

I plan to release the next version of "Salut à Toi" soon, stay connected :)

Ligne de commande: envoyez vos tubes (pipes) par XMPP (avec vidéo)

Salut à vous,
une nouvelle vidéo, très courte, pour vous montrer 2 choses:
  • la copie (transfert de fichier pour faire plaisir à Neustradamus) qui a été améliorée, vous avez ici un exemple avec jp - le frontal en ligne de commande -. J'avais déjà fait une démo dans la première vidéo, mais cette fois la syntaxe est simplifiée (plus besoin de fournir le jid complet), et sous le capot les protocoles ont été améliorés (gestion de in-band bystreams et gestion du proxy dans Socks5), bien que pas tout à fait fini.
  • j'en ai profité pour ajouter une nouvelle fonctionnalité qui devrait plaire aux amoureux de la ligne de commande: la possibilité d'envoyer la sortie d'un tube (pipe) par XMPP.
    La vidéo montre ça en action en streamant une vidéo par XMPP.

    C'est un test que j'ai fait, et c'est juste une légère modification de la XEP-0096. Ça peut être intéressant d'essayer de standardiser ça, peut être en passant par jingle.
Tout ça est encore très expérimental - et en cours de finition -, tout retour est le bienvenu.

Comme d'habitude, pour lire la vidéo, vous devez utiliser un butineur récent (Firefox 4 ou le dernier Chromium par exemple).
Vous pouvez aussi utiliser VLC (version >=1.1 uniquement), en allant dans le menu « Média/Ouvrir un flux réseau » et en mettant cette URL: http://www.goffi.org/videos/pr%c3%a9sentation_S%c3%a0T_4_copie_et_pipe.webm

Enfin, vous pouvez utiliser mplayer: mplayer "http://www.goffi.org/videos/pr%c3%a9sentation_S%c3%a0T_4_copie_et_pipe.webm"

Cette vidéo est sous la licence Creative Common BY-SA

vendredi 30 septembre 2011

De l'urgence d'agir

À force de discussions, je me rends compte que beaucoup de gens ne comprennent pas forcément l'énergie que je mets dans mon projet (Salut à Toi), ou sentent qu'il y a un problème avec des services comme Facebook (FB), mais ne savent pas exactement quoi. Aussi, je vais expliquer ici certains des principaux problèmes que posent ce dernier.

La centralisation

Un des problèmes majeurs de FB est sa centralisation, c-à-d la concentration des informations qui y sont déposées ou y circulent au sein d'une même entité, et a fortiori une entité privée à but commercial ayant déjà eu des actes et paroles douteux (nous y reviendrons).
La centralisation permet la censure et le contrôle (par FB, pas par vous), facilite l'analyse de données (comprendre la lecture de votre vie), et éventuellement les mesures répressives d'état ou autre suivant le contexte.

Ces problèmes inexistants ? Chine, Iran, Corée du Nord, Turquie...
Ces problèmes inexistants dans des pays « démocratiques » ? La France et L'Australie sont sur la liste des pays sous surveillance [1] quant à liberté sur Internet.
Dites vous bien que le maccarthisme ce n'est pas si loin... Dites vous bien qu'avril 2002 ce n'est pas si loin; dites vous bien que les Lumières et les Droits de l'Homme, ça commence à être un peu trop loin...

Les risques informatiques d'aujourd'hui

Une chose qu'il est peut-être difficile de comprendre, c'est ce qu'on peut faire aujourd'hui avec toutes ces informations. Je vous passe toutes les techniques d'analyses de données de masse [2] qui notamment permettent aux grandes chaînes de bien placer les rayons pour mieux vous faire dépenser, pour se concentrer sur des cas plus évidents.

Tout site qui a un bouton « j'aime » ou « partager » qui pointe sur le site de FB leur transmet des informations, et permet à FB de tracer les sites que vous visitez, même si vous n'êtes pas connecté... ou même si vous n'êtes pas inscrit [3]. Ainsi il peut leur être possible de savoir que vous avez lu tel article, que vous vous intéressez à tel produit, tel livre, que vous regardez telle vidéo.

Imaginez que vous soyez militant, pour une quelconque cause - écologie, politique, syndicat, nucléaire, ou autre - et que cela ne plaise pas forcément aux autorités (d'entreprise, locales, nationales, peu importe). Sachant les ennuis que cela peut vous causer, vous faites bien attention à ce que vous faites sur internet, et notamment vous vous gardez bien de mettre vos opinions politiques, religieuses, ou autre sur votre profil FB.

Maintenant, de fil en aiguille, suivant votre activité, vous rencontrez d'autres militants, que vous ajoutez, et qui eux ne prennent pas toujours les mêmes précautions que vous.

Même à supposer qu'il ne mettent pas de photo de vous pendant une action, ou aucun commentaire du genre « tu viens à la manif demain ? », le simple fait d'être amis avec vous, et que vous en ayez plusieurs peut vous trahir.

D'autre part, les techniques de reconnaissance d'images, et en particulier de visages, on beaucoup progressé ces dernière années. Une simple photo de vous - anonyme dans la rue - peut vous associer automatiquement [4] à votre compte FB, votre nom, votre adresse IP, vos amis, et toutes les informations que vous avez entrées. Fini les policiers qui parcourent le journal pour savoir qui était dans telle ou telle manifestation.

Sans même aller jusqu'au cas militant, votre vie et vos contacts évoluent, et il peut être ennuyeux de laisser votre historique depuis votre naissance [5] sur des machines que vous ne maîtrisez pas. Quand on pense qu'il y a 10 ans on prenait peur de laisser son numéro de téléphone sur un forum ou au tollé qu'a provoqué le fichier EDVIGE. Et qu'on ne me parle pas du sempiternel «Je n'ai rien à cacher», signe d'un effarant manque de réflexion et d'ouverture. J'espère bien que vous avez des choses à cacher; j'ai des choses à cacher.

Les risques humains

La curiosité, vilain défaut ou pas, est humaine.

Je ne sais pas comment sont gérées les bases de données au sein de l'entreprise, ni combien elle a d'employés, ni qui a accès à quoi, ni comment et pour combien de temps tout est stocké.

Ce que je sais, c'est qu'il y a des risques pour tous les gens ayant accès aux données que vous mettez sur FB, qu'ils soient 10 ou 10000, de les récupérer, les lire et les analyser. Que ce soit un patron, un employé, une entreprise à qui on a vendu ces données, n'importe quelle entité sur le chemin de ces données comme votre fournisseur d'accès à Internet et ceux qui y travaillent, quelqu'un chez qui vous avez consulté votre compte, ou un pirate informatique; ces informations sont consultables d'autant plus facilement qu'elle ne sont pas chiffrées, c'est à dire qu'elle ne sont pas protégées.Cela revient à envoyer des courriers avec une enveloppe ouverte ou à avoir des conversation « intime » au milieu d'une pièce remplie de monde.

Le simple fait de consulter votre compte FB dans une bibliothèque ou sur un hotspot risque de permettre à n'importe quel apprenti pirate d'accéder à tout votre compte. [6]

La publicité

Peut-être êtes vous habitué à voir des trucs qui clignotent partout, que ça ne vous dérange pas pour lire ou regarder des photos/vidéos. Peut-être que vous acceptez que les données que vous envoyez soient diffusées à des entreprises commerciales. Peut-être que vous êtes résolu à vivre avec cette pollution visuelle, parfois sonore, et qui utilise votre connexion internet (la bande passante), que vous pensez que c'est un mal nécessaire. Peut-être que appréciez qu'on vous dise quoi acheter, où sortir, comment vous habiller, quoi manger, bref qu'on pense à votre place...

Moi non.

Le remplacement de l'existant

Jusqu'ici nous avions des moyens simples, efficaces, décentralisés et standards pour communiquer, tel que le courrier électronique ou les abonnements aux sites (flux atom). Ces moyens ont leur défauts, mais sont (étaient ?) répandus, et installables/utilisables par n'importe qui. Aujourd'hui - il s'agit là d'une simple constatation - j'ai le sentiment que ces moyens disparaissent au profit du confort aseptisé de FB. J'ai de plus en plus de mal à joindre mes connaissances - y compris les amis - par courrier électronique classique, qui ne devient plus qu'un outil pour les messages officiels. Ceci contraint à soit créer un compte sous la pression sociale, soit à avoir des difficultés à joindre ses proches.

On assiste purement et simplement à une privatisation du web.

L'uniformisation, la perde d'identité

Au début du web (et de sa démocratisation, dans les années 90), on voyait de nombreux sites de tous les styles, faits parfois avec amour (et plus ou moins bon goût), qui avaient une touche personnelle, un côté créatif.

Aujourd'hui, par soucis de simplification (moins de choses à gérer), d'efficacité (contacts et pubs facilités) ou pour je ne sais quelle autre raison, de plus en plus d'entités, sites, associations, sources d'informations choisissent de faire une page FB. Vous savez, ces pages qui ressemblent à un profil de personne, avec les infos, commentaires, les statistiques, les produits, les pubs; vous savez ces pages qui ressemblent à ces autres pages... toutes les mêmes.
Non seulement elles sont tributaires de ce que leur permet (et change parfois sans préavis) FB, mais surtout elles sont uniformes, identiques.
Depuis mon plus jeune âge j'entends des gens parler avec effroi (et il y a de quoi) du spectre de la pensée unique... Qu'en est-il du site web unique ?

Ce qu'on sait déjà, ce à quoi on peut s'attendre

Je parlais plus haut de paroles et d'actes douteux, revenons y. Il n'est même pas question ici de mentionner les courriels qui auraient circulé par le passé et des déclarations attribuées au (présumé) fondateur de FB, ou à ce qu'on trouve dans les médias (livre, film) parus récemment, mais de ce qui a été officiellement déclaré et assumé.

début 2010 Mark Zuckerberg déclare « Les gens sont maintenant à l’aise avec l’idée de partager plus d’informations différentes, ils sont aussi plus ouverts et à plus d’internautes […] La norme sociale a évolué depuis quelques temps » et « Les enfants se sont toujours préoccupés du respect de leur vie privée, c’est juste que, pour ces jeunes, la notion de « vie privée » est très différente de ce qu’elle est pour les adultes » [7]

FB cherche ouvertement à devenir un point d'entrée, et un point central du web, notamment avec le protocole « Open Graph ». [8]

En juillet 2011, la directrice marketing déclare la guerre à l'anonymat: «Je pense que l'anonymat sur Internet doit disparaître. Les gens se comportent beaucoup mieux lorsque leur véritable nom est visible. Je pense que les gens se cachent derrière l'anonymat et ont le sentiment de pouvoir dire ce qu'ils veulent derrière des portes closes». [9]

Plusieurs cas de censure ou fermeture sauvage de comptes sont connus. Ainsi ce danois qui s'est vu fermer son compte pour avoir posté « l'Origine du monde » de Gustave Courbet [10], ce groupe « Boycott BP » supprimé (puis rétabli devant la pression) « par accident » [11], ou la désactivation de comptes sous pseudonymes (ou supposés comme tel), comme celle d'un activiste chinois [12].

De la responsabilité de tous

Créer un compte est une chose - j'en ai moi même un [13] -, il y a des tas de raisons valables pour le faire: curiosité, amis qui nous invitent, utilisation des fonctionnalités comme le partage de photos, etc. Le problème est quand on prend la peine d'y réfléchir, qu'on en comprend les dangers, et qu'on continue à souffler sur les braises.

Chaque statut posté, chaque commentaire, chaque photo ajoutée (de vous, ou  - pire - d'une connaissance), chaque bouton « j'aime » ou « partager » cliqué alimente la chose; chaque « site » créé dessus, chaque bouton « j'aime » ou « partager » placé quelque part augmente et légitime leur emprise.
Plus personne ne peut dire désormais qu'il ne « savait pas », c'est maintenant une question de choix et de prise de responsabilité.
Je ne cherche pas ici à avoir un ton accusateur ou condescendant, ayant moi même ma part dans l'histoire, je cherche juste à montrer qu'il y a une prise de conscience à avoir, et ce sans plus attendre. Nous avons une responsabilité vis à vis de nous et de nos proches, et vis à vis des générations à venir.

Bien qu'ici il soit question du site le plus connu, la plupart des réflexions s'appliquent également à d'autres, en particulier Google. Et j'ai fait l'impasse sur de nombreux autres problèmes, comme la géolocalisation. [14]

Quelles sorties ?

Il existe des alternatives, plus ou moins avancées. Salut à Toi en est une, et je souhaite bien entendu son succès, mais il en existe d'autres comme Movim, Jappix, Retroshare, Gnu Social, etc. Et certaines dont je me méfie (Diaspora) mais qui ont le mérite d'être libres (du moins pour l'instant [15]).

Le monde dans lequel nous sommes évolue, et j'ai la nette impression que nous en perdons le contrôle. Notre génération se contente de suivre ce qu'on lui présente, alors que c'est la première fois dans l'Histoire qu'elle a de tels moyens pour le changer, le réinventer; et pour cela je lui en veux un peu. Où est passée cette rage si présente par le passé ? Où est le mouvement de la jeunesse ?

---

Notes et références

[3] Une région d'Allemagne a même fait interdire l'utilisation du bouton « j'aime » pour les sites hébergés sur son territoire: http://www.01net.com/editorial/537828/un-land-allemand-veut-interdire-le-bouton-j-and-039-aime-de-facebook/
[10] http://www.rue89.com/2011/02/17/au-danemark-facebook-censure-lorigine-du-monde-190992?page=4 . Le profil a ensuite été rétabli - sans l'image -, et des pages FB consacrées au tableau ont été supprimées suite à la médiatisation (http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Origine_du_monde#cite_ref-5)
[13] compte créé au début à l'invitation d'une amie, je m'en sers désormais comme point d'observation de l'interface et de l'utilisation qu'ont du réseau mes contacts.
[14] un point de départ pour approfondir: http://fr.wikipedia.org/wiki/Critiques_de_Facebook

mercredi 31 août 2011

Comment changer la disposition du clavier (keyboard layout) sous Android

Bonjour à tous,
j'ai depuis peu une tablette Android, dont j'aimerais me servir comme portable en y ajoutant clavier/souris, et me permettre ainsi de travailler sur mes projets quand je bouge.

Android n'étant pas vraiment prévu pour ça à la base, il faut bidouiller pas mal (rooter la tablette, installer un GNU/Linux dans un chroot, ou en natif si possible, ou au minimum cross-compiler des outils comme vim). Un des mes problèmes a été que la disposition clavier par défaut est QWERTY, alors que mon clavier, acheté en France, est AZERTY. Ne connaissant pas (encore) Android, j'ai du chercher un peu, et j'ai finalement trouvé une solution qui fonctionne bien, donc voici un petit tuto qui peut éventuellement servir à d'autres (sous CC By-SA si vous voulez vous en servir), j'ai fait le même en anglais sur le site tabletroms: http://tabletroms.com/forums/showwiki.php?title=NotionInkAdamFAQ:Howto-change-keyboard-layout

Pour changer la disposition clavier, il vous faut (à adapter selon votre matériel): votre tablette sous Android (testé sous une ROM derivée d'Honeycomb - Adamcomb v0.3 - sur une tablette Adam de Notion Ink) qui doit être rootée, une émulateur de terminal (on en trouve un libre sur l'Android Market, dommage qu'il ne soit pas (encore) sur le dépôt libre F-Droid, et un moyen de copier un fichier sur une machine GNU/Linux (ici une carte micro SD, mais vous pouvez faire l'édition directement depuis l'émulateur de terminal, c'est juste un peu plus galère).
Ici la carte micro SD est montée sur /mnt/external_sd.
Les étapes à faire:
  • lancer l'émulateur de terminal, passez à l'utilisateur root, puis copiez les fichier de /system/usr/keylayout et /system/usr/keychars sur votre carte:

    su
    cp -r /system/usr/key* /mnt/external_sd/
  • démontez votre carte, et montez là sur votre GNU/Linux. Nous allons maintenant déterminer l'identifiant de votre clavier usb, aussi gardez-le près de vous mais ne le branchez pas. Commencez par sauver les informations des périphériques déjà présents:

    lsusb > /tmp/1
  • maintenant branchez votre clavier, et faire la même chose, le diff vous donne les informations qui nous intéressent:

    lsusb > /tmp/2
    diff /tmp/1 /tmp/2
  • Par exemple pour mon clavier, ça donne:

    > Bus 002 Device 005: ID 04d9:1503 Holtek Semiconductor, Inc. Shortboard Lefty
    La partie importante est 04d9:1503 (04d9 est l'id du vendeur, 1503 celle du produit)
  • maintenant branchez votre clavier, et faire la même chose, le diff vous donne les informations qui nous intéressent:

    lsusb > /tmp/2
    diff /tmp/1 /tmp/2
  • Sur votre carte que nous avons montée, utilisez les fichiers keylayout/Genric.kl et keychars/Generic.kcm comme références, et copiez les dans des fichier sous la forme Vendor_xxxx_Product_xxxx.ext, par exemple chez moi ça donne:

    cp keylayout/Genric.kl Vendor_04d9_Product_1503.kl
    cp keylayout/Genric.kcm Vendor_04d9_Product_1503.kcm
    Éditez ces fichiers (avec vim, kate, gedit ou ce que vous voulez), leur contenu est facile à comprendre. Vérifiez bien que les noms (label) du fichier characters map (.kcm) correspondent à ceux du fichier layout (.kl).
  • Une fois que vous avez édité et sauvé les fichiers, démontez votre carte et remontez la sur votre appareil sous Android. Retournez sur votre émulateur de terminal, et copiez les fichiers (toujours en avec root)

    cp /mnt/external_sd/Vendor_xxxx_Product_xxxx.kl /system/usr/keylayout
    cp /mnt/external_sd/Vendor_xxxx_Product_xxxx.kcm /system/usr/keychars
    chmod 644 /system/usr/keylayout/Vendor*kl
    chmod 644 /system/usr/keychars/Vendor*kcm
  • C'est tout ! Vous n'avez plus qu'à brancher votre clavier, pas besoin de redémarrer.
Tout ceci a été testé comme indiqué plus haut sur le Adam, il est possible que cela ne fonctionne pas, ou différemment sur un autre appareil. Notez aussi que les manipulations sous root peuvent être dangereuses, et que vous pouvez facilement rendre votre appareil inutilisable si vous ne savez pas ce que vous faites, aussi allez y à vos risques et périls.

jeudi 4 août 2011

Salut à Toi: Petit état des lieux en images

Salut à vous,

Près d'un mois après les RMLL, une petite mise au point sur l'avancement de SàT:

déjà, je n'ai pas encore eu les contributions que j'espérais pour accélerer le développement, il commence à y avoir de plus en plus de personnes qui s'intéressent au projet, mais ça reste timide. Heureusement, j'ai depuis un petit moment maintenant l'aide précieuse de Raiden, un graphiste qui a fait un super boulot sur Libervia (l'interface web), vous pouvez voir le résultat dans les captures ci-dessous, et également sur le jeu de quiz qui est en cours de finalisation. J'espère que nous pourrons continuer à travailler ensemble, et ainsi commencer une véritable équipe autour de SàT (cela semble bien parti pour).

Libervia donc, n'a plus grand chose à voir avec l'interface de démo (qui est toujours en ligne), et est proche d'être utilisable. Son utilisation est fortement basée sur les groupes, notamment au niveau du microblogage, ce qui permet de bien choisir les personnes à qui vous destinez vos messages. Petit détail amusant, depuis la mise en ligne de la démo la firme au moteur de recherche a lancé un (énième) service dit « social », et beaucoup de monde s'est extasié sur les « cercles » qui ne sont rien de plus que les groupes tel qu'ils existent dans XMPP, et qui sont donc utilisés dans Libervia.


libervia_login.png
Cette capture montre l'écran que vous voyez quand vous arrivez sur le site, avec la fenêtre de connexion. Le logo à gauche est le logo du projet.

libervia_discussions.png
Ici vous voyez la page principale, qui n'a plus grand chose à voir avec la dernière version. Encore une fois, c'est grâce au travail de Raiden (qui a également dessiné le logo et les graphismes du jeu de quiz ci-dessous) que nous avons pu en arriver là. Quelques remarques sur cette capture:
  • Kde ne veut pas me capturer le pointeur (bien que je lui ai demandé), il est au dessus de « Nouvelle-Calédonie », c'est pour ça qu'elle est en rouge, ainsi que Louise qui appartient à ce groupe
  • L'interface est comme vous pouvez le voir basée sur des widgets, que vous placez par glisser/déposer: Par exemple pour avoir le widget « famille », vous déplacez le groupe « famille » sous « contacts » à l'emplacement voulu
  • Vous pouvez mettre des widgets sur plusieurs lignes et/ou colonnes, permettant ainsi d'avoir plus de place quand nécessaire, et de vous organiser comme vous voulez. Vous n'êtes plus limités à 3 colonnes comme dans la démo, vous en faites autant que vous voulez (idem pour les lignes bien sûr)
  • la barre du haut est la barre principale pour les entrées, c'est pour cela que vous n'avez pas de barre de saisie en dessous des widgets. Cette barre est redimensionnable à souhait, ce qui peut être utile si vous rédigez un long message
  • le widget « louise@tazar.int » a sa barre de titre en rouge parce qu'il est sélectionné, vos saisies lui sont envoyées. Si vous êtes étourdis, un panneau de couleur vous indique clairement à qui vous envoyez le message pendant la saisie
  • Les onglets en bas permettent d'avoir plusieurs pages de widget, ou un widget demandant plus de place (comme le jeu de Tarot) séparé. L'onglet que l'ont voit ici est un salon de discussions.
Cette interface est fonctionnelle, et sera disponible à la prochaine version d'ici quelques semaines (avant la fin du mois d'août), ou via le dépôt de développement pour les plus aventureux. Il reste cependant quelques problèmes à régler avant de remplacer la démo par un service d'essai, mais ça ne devrait plus tarder (j’espérais le lancer avant fin juillet, maintenant il faut plutôt s'y attendre pour la fin de l'été).

quiz.png
Ici vous voyez l'état actuel du jeu de quiz. Il n'est pas encore fini comme vous pouvez le remarquer, mais est quasi-jouable (sur Wix uniquement pour l'instant, il viendra ensuite sur d'autres frontends dont Libervia).
Tout ceci a été présenté aux RMLL il y a un mois. Suite à une petite pause, le code reprend désormais vie, avec en particulier un nouveau frontend dont j'espère vous parler rapidement, restez en ligne ;)

PS: si vous voulez une idée du fonctionnement, vous pouvez voir le billet et la vidéo postés il y a quelques mois.

lundi 20 juin 2011

GCP version 0.1.3

4 jours après la précédente version, une nouvelle version mineure est disponible, qui corrige quelques bugs (syntaxe « gcp RÉPERTOIRE1 RÉPERTOIRE2 » et code de retour) et qui ajoute des tests.

Sinon ça avance toujours côté SàT, mais il y a énormément de choses à faire, aussi de l'aide serait bienvenue :)

jeudi 16 juin 2011

GCP version 0.1.2

Salut à tous,
une nouvelle version de gcp est sortie (j'ai pu trouver 5 min entre 2 développements sur SàT): la 0.1.2 .
Un grand merci à Thomas Preud'homme (aka Robotux) pour ses contributions et pour le paquetage Debian (mon premier logiciel à intégrer Debian, ça fait quelque chose -snif- :') ).
Merci aussi à Ganryuu pour le paquet Arch Linux (que j'ai vu par hasard, faut pas hésiter à me prévenir !), et aux autres empaqueteurs s'il y a d'autres paquets dispos.
J'en profite aussi pour remercier Wido qui a fait un paquet pour Salut à Toi, et l'a mis à jour dans dans la soirée qui a suivi l'annonce sur DLFP.
À noter aussi pour les pythonneux que j'ai mis gcp sur pypi.
Sinon pour les changements, il y a:
  • un script d'installation
  • une manpage
  • amélioration de la précision du os.stat
  • saut de liens symboliques (options --dereferrence et --no-dereferrence)
  • diverses corrections de bogues
N'hésitez pas à faire des demandes de fonctionnalités ou des rapports de bogues sur le traqueur de bogues, même si j'ai peu de temps à consacrer à autre chose que SàT...

dimanche 5 juin 2011

Salut à Toi: a multi-frontends XMPP client

G'day all,

I have been working for a while on an XMPP client with a daemon/frontends architecture: the idea is that you have the main logic centralised in the daemon side, and you can make very different lightweight frontends for the view. The project is intended to be a modular, multi-platform, multi-frontend communication software. The frontends can be adapted to a particular use case, or platform.
Currently, there are a desktop frontend, a console frontend, a command-line frontend, and a web frontend. A Kde frontend is also planned.

The project is quite difficult to summarise, as it touch a lot of domains (it's not intended to be only an instant messaging software, but to explore deeply the power of XMPP): with it you have instant messaging, e-mail style heavy messaging, multi-user chat, microblogging, file sharing, games, etc.

Techical part

Salut à Toi (SàT) - which means « Hi to you » - is heavily based on the Twisted framework, and the XMPP library Wokkel, which is on top of it and should be integrated in Twisted in the future. The core backend concentrate only on the RFC, a couple of XEP, and the essential stuff to run. Most of the XEP and the advanced functionalities are put in plugins, that allow the code to be modular, and to choose which features you want (you can remove plugins to suppress features for e.g. a public station). SàT manage several profiles: you can use different profiles for different accounts on different servers.


The backend communicate with the frontends throught a "bridge", which is actually an IPC: so far, D-Bus is used, but it is possible to use an other one. All the frontends and the backend together make one client, that means that if you enter something in one frontend, it will appear in the other ones like if it was enterred there. It also means that the history of the conversations is shared, and that if you create one profile somewhere, it will be created globally.


As the backend is independent of the frontends, you can use SàT without graphical interface (i.d. without X running), or unplug a frontend while the backend is still running (e.g. to terminate a long file transfert).
As you can guess by seeing Twisted, SàT is made with Python, it is actually 100% Python, including browser side code (see below); but an other language can be used to make a frontend. Actually any language able to talk with D-Bus can work, and the planned Kde frontend will be made with C++.

Here is a global Diagram of the architecture:
Salut à Toi: Global view

The frontends

Wix: the desktop frontend

Wix is the reference frontend, it is used to test implementation of features. It is based on wxPython. It's intended to be a classical desktop frontend, which should work everywhere. In the future, it could be change its interface for a more experimental one.

Primitivus: the console interface

Primitivus is for console lovers. It is based on Urwid, and the interface is more worked. I had to make several widgets for this frontend, so I eventually put them in a separated library: urwid-satext (Urwid's SàT extensions), I hope they can be usefull for other projects.

primitivus_copie_fichier.png

JP: the command-line tool

JP is a swiss knife, it can be used in many ways. It can be use to easily send file: I spend most of my time in a shell, and it's often annoying to have to go in thousand dialogue boxes just to send a file, furthermore if I am already in the good directory. With jp, I can just type:
jp file mycontact@example.org
and I plan to use a more friendly interface like "jp file nickname".
In addition, jp can send a whole directory by compressing it, accept multiple files without having to accept each time, or send the output of an unix command. It can be used as a powerfull scripting tool, e.g. to notify you when something happen on your server.
In the future, it should gain lot of features like sending microblogs, or managing roster.

jp.png

Libervia: the web frontend

I have waited to make this frontend to start the communication about SàT. Libervia is close to what the fashion wants to name "social network", but with a big emphasis on privacy and user respect; it clearly wants to be an alternative to the massively centralised commercial services. It's entirely made in Python, thanks to pyjamas, with is a Python port of GWT.
There are many thing to say about pyjamas: group centred right management, clear interface, use of widgets, unique input box, visual indicator to show who will be able to read your message, etc.
All of this is shown in a video (in French, but I'm pretty sure it's understandable without the sound, any help to make subtitles welcome):

This video is under Creative Common BY-SA

In addition, a technical demo is online: http://www.libervia.org . Please don't pay any attention to the ugly appearance, we are working on it and it should be really nice looking soon.

Libervia, as the whole SàT project in linked to a social contract, see below.

libervia_prototype1.png

Some things you can do with SàT

Here are some stuff you can do with SàT:

  • Use your e-mail client (MUA) to read and send your messages: XMPP manage "normal" type message, which are heavy messages pretty similar to e-mails (with a subject and a body). This messages are often managed really basically by XMPP clients, but this job could be done by feature-full stable and well-known e-mail softwares like KMail, Thunderbird, Mutt, Roundcube, etc. So, 3 extensions have been made: one to manage a Maildir box, one to manage an IMAP server, and one to manage a SMTP server. Theses extensions allow to connect most of e-mails clients to SàT, and use them to send message to your XMPP contacts, receive messages from them, or even send message to standard e-mail network throught an SMTP gateway. I think XMPP is an excellent candidate to be used as an alternative to e-mail.
  • Microblogging: SàT manage microblogs (only in Libervia so far), not only in the popular classical public way, but also with access restriction through roster-based group access. For example, if you have all you family members in the group "family", you just have to enter "@family: Salut à toi la famille" in the input box, and only the member of your family will be able to read this message. If you want to publish this for everybody, just enter a double @, like this: "@@: my global public message". With this, not only all you contacts will be able to read your message, but even people you don't know as it is public (on the online demo, you can see them through http://www.libervia.org/blog/your_nick).
  • receive multiple files from one contact without having to individually accept them: jp, the command-line tool, allow (among other things) to automatically accepts files, or to send a full directory at once by making a tarball with it.*
  • Nothing to do with XMPP, but an extensions allow to send message to a Couchsurfing account. There is a way to make lightweight XML interfaces for plugins: that allow to make a plugin which will work with all frontends; the couchsurfing plugin was just an excuse to try it.
  • Play French Tarot: I have made a French Tarot game (a card game extremely popular in France), which is playable on the desktop with Wix, in text-mode with Primitivus, or in a browser with Libervia. It was a test in the idea to make a general card game XEP, any people interested in cards games for XMPP can contact me.

Games

Games are an important part of SàT. The following stuff are planned:

  • Generic card games engine: the Tarot Game was an implementation test of a card game. I'd like to take profit of this experience to make a generic XEP, wouldn't it be nice to play your favourite card game through your favourite XMPP client with your friends ? If you are too far to play on a real table of course :)
  • I'd like to do the same think for board games, and a Xiangqi game is planned (Chinese chess)
  • A quiz game is planned in the very short term, probably for next release
  • on the long term, everything can be made, even maybe real-time games

wix_tarot.pngprimitivus_tarot.png

Social contract

Maybe the most important point of all the project: a social contract has been made, and show the principles that SàT and people involved in it follow. It can be read here: http://www.libervia.org/contrat_social.html, but it's only available in French so far.

Licences

  • The SàT backend, Wix, Primitivus and jp are under GPL v3+
  • urwid-satex is under LGPL v3+
  • Libervia in under AGPL v3+

What's next ?

I have reached the point I wanted to build the foundations of the project, and make it credible. Now I need to stabilise everything, clean and re-factor several parts of the code, remove all the ugly Q&D hacks, finish half-made things, etc.
It's the perfect time to give a hand :)

But new features are planned on the short time, mainly picture sharing and quizz game.

You want to help ?

All the tools needed for contributions is here (wiki, bug tracker, mailing list, mercurial repository).
The project use many really interesting stuff like Twisted, Wokkel, Urwid, Pyjamas, etc. It can be a good way to discover them and improve you skill, and I hope give them some contributions.

The help I need:

  • developers ! The project begin to be too big for me alone. In particular, I need people to port SàT on other architectures (*BSD, Android, Mac OS X, Windows, etc.). Only portable technologies have been used, so it should ask a reasonable amount of work.
  • tester: SàT should work with most browsers, most platforms, most XMPP server, etc.
  • Graphic designers: many things to do: icons, design, etc. Somebody just started to help me on this point, that means that the aspect should improve quickly.
  • CSS designers, Libervia should offer different kind of presentations
  • translators
  • donations: if the project succeed, would you make some donation ? Should I take some time to have a donation system ?
  • ...

If you are interested, the first thing is to subscribe the mailing list: http://lists.goffi.org . I hope to have around 10 peoples to start to use it seriously.

Conclusion

This post is only an overview of Salut à Toi, and I think the potential is very big. I strongly believe in the community, and I hope I have interested you enough to have a hand :)

I finish with two videos showing the project (the third one is linked above), but they are in French. Any help to make subtitle for them welcome.

This video is under Creative Common BY-SA

This video is under Creative Common BY-SA

mardi 31 mai 2011

(SàT 0.2) Salut à toi, le web !

Salut à vous,

ça faisait un moment que j'en parlais, voici la nouvelle interface web, qui se nomme Libervia, accompagnée de la sortie de la version 0.2 de SàT.
Je ne vais pas faire un trop long discours ici, mais juste évoquer les points les plus importants:

  • un service web va être associé à cette interface, et j'espère pouvoir le mettre sur pied très rapidement
  • les groupes vont être au centre de la gestion des droits, vous comprendrez en voyant la vidéo
  • oui parce qu'une nouvelle vidéo est disponible
  • et une version de démonstration aussi, elle est pas belle la vie ?
  • et le point le plus important: un contrat social à été rédigé, et indique les lignes suivies par tout le projet « Salut à Toi ». Vous pouvez le consulter ici: http://www.libervia.org/contrat_social.html, ou directement depuis Libervia
  • ça fait longtemps que je travaille seul sur ce projet, de manière assez confidentielle. Je voulais atteindre un certain point: pour apporter une crédibilité au projet, et pour en montrer les grandes lignes. Je considère ce point désormais atteint: même si le client n'est pas encore utilisable au quotidien, et qu'il manque certaines choses essentielles, je pense qu'il est maintenant véritablement lancé
  • Je vais avoir besoin d'aide !!! Les priorités actuelles sont la consolidation de l'existant, la traduction, la documentation. Si vous aimez Python (le projet est 100% en Python, y compris Libervia) ou même d'autres langages (on peut coder une interface dans n'importe quel langage qui peut parler à DBus), ou même si vous n'êtes pas développeur, je pense que ce projet est excitant, et touche à beaucoup de technologies et de domaines intéressants. N'hésitez pas à me contacter: goffi@goffi.org (courriel) ou goffi@jabber.fr (jid), et surtout à vous inscrire à une des 2 listes de diffusion, j'aimerais atteindre une dizaine d'inscriptions pour commencer à les utiliser.

Enfin, quelqu'un m'a récemment proposé de l'aide (Raiden) pour travailler l'aspect, et pour le prochain jeu (quizz) et à commencé des maquettes pour le site: c'est très bien parti :)

Pour tester la nouvelle interface: www.libervia.org mais je vous recommande très fortement de voir la vidéo avant
La nouvelle version de SàT se trouve sur le serveur ftp.

Comme d'habitude, pour lire la vidéo, vous devez utiliser un butineur récent (Firefox 4 ou le dernier Chromium par exemple).
Vous pouvez aussi utiliser VLC (version >=1.1 uniquement), en allant dans le menu « Média/Ouvrir un flux réseau » et en mettant cette URL: http://www.goffi.org/videos/pr%c3%a9sentation_S%c3%a0T_3.webm

Enfin, vous pouvez utiliser mplayer: mplayer "http://www.goffi.org/videos/pr%c3%a9sentation_S%c3%a0T_3.webm"

Cette vidéo est sous la licence Creative Common BY-SA

- page 2 de 5 -